Ciné Système, le cinéma en pratiques

Accueil > Archives > "Rouge Caprice" > Premier making of du tournage de Rouge Caprice !

Premier making of du tournage de Rouge Caprice !

Alors que le montage du film commence, voici déjà un aperçu de son tournage, qui a eu lieu les 4 et 5 août derniers à Paris. La réalisatrice Hélène de Roux en fait le commentaire audio.


JPEG - 79.3 ko
photo : Philippe Coroyer (argentique, 160 ISO daylight)

Merci à Mahery Ralaindimby (au cadre et au montage) d’avoir travaillé si vite, et de livrer dès aujourd’hui un aperçu du tournage de Rouge Caprice.
Un reportage complet sur toutes les phases de la fabrication du film, de la prépa à la postproduction, sera visible une fois le film terminé, pour l’accompagner lors de la projection-conférence qui clôturera cet Atelier, en novembre prochain. Beaucoup de choses qui prendraient trop de place ici seront expliquées et racontées alors, par tous les intervenants de la filière...

Pour des raisons que vous comprendrez sûrement, le film est sous-titré en anglais.
Musique : Thierry Boulanger, avec son aimable autorisation.

On ne le dira jamais assez : merci encore à toute l’équipe !

Quelques précisions techniques sont peut-être nécessaires : la captation s’est faite en 2K (2048x1152 pixels), à 25p, donc en 16:9, mais avec les réserves de cadre 1:85 disponibles sur la caméra, pour aller en projection cinéma. La perte de définition reste ainsi insignifiante.
Objectifs : Cooke S4 de chez Emit, dont le choix a été rendu possible grâce à la monture interchangeable de la SI-2K. Nous avons ainsi disposé, avec un capteur 2/3 de pouce, d’une profondeur de champ similaire à celle du Super 16... et d’un rendu incroyable, à la fois piqué et doux (mais les connaisseurs le savent déjà...), avec une série qui allait du 12mm au 150mm (x2 pour l’équivalence en 35mm, sauf pour le 12mm).
Le Vistabeam de chez Keylite est équipé en mixte : tubes à 3200° (lumière artificielle) et à 5500° (proche de la lumière du jour). L’appellation "tungstène" n’est donc pas tout à fait juste...

La projection des rushes a eu lieu le 9 septembre chez Digimage Cinéma, où le projet est suivi par François Dupuy et Tommaso Vergallo, qui réfléchissent à déterminer une filière de postproduction cinéma de la SI-2K en accord avec leurs matériels et procédures.
Et le montage du film est assuré par Théo Lichtenberger !

Retrouvez sur le site de Ciné Système toutes les étapes de cet Atelier en SI-2K.

P.-S.

Avis aux amateurs : A télécharger ci-dessous, la brochure de présentation de la SI-2K, et le manuel d’utilisation (en anglais).

mercredi 9 septembre 2009, par Philippe Coroyer

| Nous contacter | Mentions légales | Remerciements | Page Facebook | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0