Ciné Système, le cinéma en pratiques

Accueil > Sur le banc d’essai > Essais maquillage avec la F65 de Sony par la CST

Essais maquillage avec la F65 de Sony par la CST

Le 2 avril 2013, le département Image de la CST a investi le studio dédié aux essais de la Commission Supérieure Technique pour faire le point sur le traitement des carnations, à l’heure des caméras de cinéma numérique à grand capteur. La caméra Sony F65 et deux séries d’objectifs Zeiss ont filmé un visage féminin et un visage masculin, avec du matériel prêté par Panavision-Alga-Techno et Acc&Led. Les rushes ont été traités par le laboratoire Éclair. Petit compte-rendu des conditions et choix de tournage.
Des essais en Red ont aussi été menés, date de projection en fin d’article !!


JPEG - 1.4 Mo

Sous l’égide de Françoise Noyon-Kirsch et de Jean-Jacques Bouhon, et avec la participation du directeur de la photo Jean-Noël Ferragut, la maquilleuse cinéma (et théâtre) Pascale Guégan a été invitée à maquiller un modèle féminin puis un modèle masculin, sous l’œil de la caméra F65 de Sony. L’équipe était complétée par l’électricien Luis Peralta et Eric Vaucher, représentant du Département Réalisation-Production de la CST

JPEG - 1006.4 ko

Le but de l’exercice était, non seulement de se pencher sur le travail du maquillage naturel avec cette caméra numérique à grand capteur, mais aussi de comparer le rendu obtenu avec des optiques Zeiss Ultraprime et des optiques Zeiss Distagon (ouverture T 2.1) plus anciennes.

JPEG - 414.6 ko

Une loge a donc été créée de toute pièce dans le studio d’essais de la CST, avec miroir de maquillage, accessoires colorés et ambiance feutrée (à peine deux projecteurs à LED Celeb 200 (prêtés par Acc&led) comme lumière principale, et quelques projecteurs tungstènes pour affiner la lumière de ces portraits. Des plans en extérieur ont été également tournés, éclairés par simple réflexion sur des polys.

JPEG - 3.4 Mo
photo : Jean-Jacques Bouhon
P. Guégan, Hélène, Françoise Noyon-Kirsch et J-N Ferragut

Les deux modèles ont été filmés au 50mm et au 85mm de chaque série, d’abord sans aucun maquillage, à l’extérieur comme à l’intérieur. Un premier maquillage ne cherchait pas d’autre effet que de mettre en valeur les visages de manière naturelle et estomper les défauts de la peau, brillances, ombres et autres rougeurs (avec un peu de beauté pour le modèle féminin). Puis un maquillage à effet "fatigué" a été appliqué pour elle.

JPEG - 3.1 Mo
Jean-Noël Ferragut
photo : Jean-Jacques Bouhon

Réglages de la caméra

JPEG - 461.9 ko
Nicolas Eveilleau, 1er assistant opérateur

C’est Françoise elle-même qui a fait les essais caméra avec Adrien Latapie, chez Panavision-Alga-Techno, qui a prêté la caméra, les objectifs et les accessoires. Nicolas Eveilleau, 1er assistant opérateur, a pris son relais pour la journée et décrit les choix faits pour filmer : "la caméra a filmé en mode RAW-SQ, qui n’applique pas de courbe à la captation. Pour visualiser les images sur les deux moniteurs (un Panasonic et un moniteur LED-oscilloscope Transvideo ), une sensibilité de 800 ISO et une courbe Hypergamma ont été appliquées, ce qui n’a pas d’influence sur les données enregistrées. Le cadre choisi était le 1,85:1 (mais c’est toute la surface du capteur qui était enregistrée, et en 4K, le ratio est de 17/9). Le diaph était situé (par Jean-Jacques Bouhon) entre 4 et 4 et demi, à plus ou moins un tiers de diaph ; les seuls filtres utilisés ont été le filtre neutre 0.9 intégré à la caméra pour l’extérieur à midi, puis des filtres standard neutres 0.6 et 0.3, voire aucun."

JPEG - 840.6 ko
photo : Jean-Jacques Bouhon

Technique de maquillage

Voici ce que Pascale Guégan, maquilleuse familière des caméras numériques depuis qu’on en trouve sur les plateaux de cinéma, nous dit sur ses choix de produits et de techniques :

JPEG - 3.4 Mo
photo : Jean-Jacques Bouhon

"Le maquillage a été choisi en fonction de la teinte de peau, et adapté à la lumière en intérieur ou extérieur. Sur le modèle féminin, Hélène, qui a un teint pâle, de légers cernes et rougeurs, et pour répondre aux exigences du numérique, j’ai utilisé une crème base mixée avec un fond de teint Clinique n°06 Ivory Haute Matité, de sorte qu’il soit transparent tout en restant uni.
J’utilise très légèrement une poudre HD transparente (RCMA No Color), appliquée au pinceau, avant vérification et léger massage pour éviter l’accroche au duvet léger.
La correction des cernes, des rougeurs et de la structure du visage a été faite à l’aide des palettes de fards Graftobian, plus un anti-cernes Kanebo n°1. Un blush rosé sur les pommettes ensuite, et pour finir le teint j’ai repoudré tout le visage avec un fard sec orangé/beige.

JPEG - 871.9 ko
photo : Jean-Jacques Bouhon

Le maquillage des yeux s’est fait avec une ombre fard sec rosé sur la paupière supérieure interne, et pour la paupière supérieure et le ras des cils, un fard gras anthracite Graftobian, un peu plus présent sur le coin externe d’un œil pour rééquilibrer la légère asymétrie de leur forme. J’ai également légèrement rehaussé un des sourcils.
Le rouge à lèvres (MAC et crayon de même teinte), appliqué après un baume Ceralip, bien que rehaussant la couleur naturelle des lèvres, donc très léger, a été effacé sur le maquillage "fatigué" : on observera la différence en projection. Pour cet effet fatigué, j’ai gardé la base du premier maquillage naturel, en remplaçant le fard gras au ras du cil par un fard violine (palette d’effets spéciaux Ben Nye 4 Colors, fard n°4), ainsi qu’à l’intérieur de l’œil et pour creuser les cernes. J’ai ajouté du fard gras brun sur les cernes. Des rougeurs ont été ajoutées sur les joues, le menton et le nez (éponge et fard Ben Nye). Il a fallu recréer les brillances naturelles avec des lingettes et un gel gras.
Mon seul regret est de ne pas avoir utilisé de rouge à lèvres rouge, pour tester le rendu que fait cette caméra de de cette couleur : en général, le rouge passe mal en numérique et ressort trop foncé.

JPEG - 524.4 ko
Pascale Guégan, chef maquilleuse

Le modèle masculin, Gilles, au regard et la physionomie très mobiles, présentait deux caractéristiques intéressantes : des cernes assez importants, trop marqués pour être travaillés, et un crâne chauve ! Une base matifiante et hydratante a été préalablement appliquée (Top Lissage matifiant Paris-Berlin).

JPEG - 1.5 Mo
photo : Jean-Jacques Bouhon
Le plan se termine par un regard caméra du modèle.

Pour respecter le teint légèrement hâlé, j’ai mixé des fonds de teint et une base neutre : le même Clinique Ivory 06 que plus haut et un 18 Clove de la même marque. Pour finir et comme pour Hélène, j’ai légèrement appliqué la poudre RCMA No Color."

Postproduction chez Éclair

Thierry Beaumel, Directeur de la Fabrication Vidéo et Numérique chez Eclair Lab à Épinay-sur-Seine, a pris en charge les rushes (entre 256 et 512 Go) ; c’est là que s’est fait l’étalonnage des images, après montage à la CST par Françoise Berger-Garnault, représentante du Département Postproduction.

En juillet 2013 ces essais ont été menés à nouveau avec une caméra Red Epic (enregistrement en 4K Raw), une optique Cooke S4 50mm (censée avoir un rendu plutôt "velouté") et une optique Zeiss Ultra Prime (au rendu plus "clinique", moins facile pour les visages), le tout sans filtre. Les images seront présentées et analysées par le Département Image de la CST le 19 mars 2014 à 20h, à la Fémis 6 rue Francoeur, dans le 18ème (métro Lamarck). La projection est libre et ouverte à tous !

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

Voir en ligne : Un compte-rendu (en anglais) du tournage de "Oblivion" en F65 (directeur de la photo Claudio Miranda, ASC)

P.-S.

Les plus avertis auront noté que les deux modèles sont l’auteure de ces lignes et le directeur de la photo Gilles Arnaud, enrôlé par surprise alors qu’il passait par là... Deux modèles amateurs donc, pour lesquels il n’est pas forcément évident de se voir en peinture !

(sauf indication contraire : photos (c) Ciné Système)

info portfolio

photo : Jean-Noël Ferragut Françoise Noyon-Kirsch au cadre, Jean-Noël Ferragut à la mire photo : Jean-Jacques Bouhon photo : Jean-Jacques Bouhon photo : Jean-Noël Ferragut photo : Jean-Jacques Bouhon

lundi 22 avril 2013, par Hélène de Roux

| Nous contacter | Mentions légales | Remerciements | Page Facebook | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0